Bientôt des vinyles HD ?

Le 12 avril 2018 par
Bientôt des vinyles HD ?
Le passé, c'est le nouveau futur | Photo : HD Vinyl.org

Une start-up autrichienne promet dès l’an prochain des galettes noires haute-résolution, plus durables... et même plus propres.

A quelques jours du prochain Disquaire Day, la bulle du vénérable disque vinyle n’est pas près d’être crevée. Même si Apple n’a finalement pas osé s’offrir Discogs, le vieux monde du support physique continue de susciter tous les appétits. Et bonne nouvelle – cette fois-ci – pour tous les amateurs de galettes noires, puisqu’une jeune pousse autrichienne promet rien de moins que l’arrivée dans les bacs du « Vinyl HD ».

Retour en 2016 : cette année-là, Günter Loibl dépose un brevet décrivant une méthode révolutionnaire pour graver des disques vinyles. En lieu et place des matrices utilisées depuis presque 60 ans avec leurs bonnes vieilles plaques laquées et autres masters métalliques, l’Autrichien imagine un procédé où les données audio-numériques des masters sont converties en données « topographiques ». En clair, une sorte de « carte 3D » est gravée directement par le biais d’un laser sur les matrices servant ensuite à presser et dupliquer les disques vinyles.

Vinyl HD 2

Avec à la clef, d'après Loibl et sa société Rebeat, une précision et une finesse très accrues par rapport au processus mécanique où les erreurs et les écarts sont parfois légion. Les avantages de cette nouvelle technologie seraient implacables d’après l’inventeur, qui s’est confié cette semaine au magazine américain Pitchfork : une durée de vie supplémentaire de 30% pour chaque galette, une réponse en fréquence complète (les hautes-fréquences sont « amorties » dans le procédé actuel), et même un coût écologique moindre puisque le chlorure et le polyvinyle deviennent alors superflus !

Cerise sur le gâteau : ces « vinyles HD » seraient bien entendu lisibles par les platines actuelles… et même celles du passé. Avec près de 5 millions de $ investis pour industrialiser son invention, Günter Loibl croit dur comme fer à ses disques haute-résolution et promet leur arrivée dans les bacs dès l’été 2019. Une seule question reste en suspens, à laquelle il s’est pour l’instant bien gardé de répondre : leur prix.

Commentaires