Avec “Sweat”, Akua Naru rime avec ses racines

Le 28 mars 2018 par
Avec “Sweat”, Akua Naru rime avec ses racines
Akua Naru, nouvelle figure du hip hop féminin | Katja Ruge

La chanteuse américaine dévoile un nouveau titre qui plonge son rap dans la chaleur des voix africaines.

C’est un bel album que prépare Akua Naru pour le printemps. The Blackest Joy est un troisième disque qui s’ouvre sur le bruit des vagues, et qui s’inscrit dans l’activisme musical universel que mène la rappeuse américaine depuis l’impeccable The World Is Listening, qui l’avait révélée en 2011.

Car oui, Akua Naru reste bel et bien une activiste. Si ses rimes font mouche, c’est autant par la qualité de son flow que par les questions qu’elle pose et explore avec constance à travers ses compositions. Remarquée sous nos latitudes au détour de l’excellent Hip Hop After All du Français Guts, un jazz libéré enrobe souvent ses compositions évoquant parfois celui du grand Christian Scott, alors que le trompettiste fut l’un des invités prestigieux de son second disque en 2015.

Parmi ses thèmes fétiches, celui de ses racines ouest-africaines guident une bonne partie de son travail tant sur le plan musical que politique. Entre féminisme et poésie, Akua Naru façonne au gré de ses productions mêlant hip hop, jazz et nu-soul un story-telling « conscious » qui s’enrichit de ses rencontres et la place aujourd’hui dans la lignée de grandes figures comme Lauryn Hill et Erykah Badu.

Après avoir publié l’an dernier le polyglotte My Mother’s Daughter et son clip aux visages confondants, la chanteuse dévoile aujourd’hui avec Sweat un nouvel extrait afro-centré de son prochain album The Blackest Joy. Un titre syncrétique, perlé de percussions et de cordes qui mêle le flow feutré d’Akua Naru aux chœurs de la chanteuse ougandaise Sandra Suubi, invitée pour l'occasion. Un morceau à deux niveaux aussi, où la colère froide et poétique de la rappeuse foisonne dans la chaleur des voix africaines, et qui promet une suite ambitieuse alors que le maitre de l'ethio-jazz Mulatu Astatke est également annoncé sur ce nouveau disque. Vivement la suite.
 

Commentaires